Profil Joueur

Kalrug

Apparence

Description physique générale

De taille et gabarit usuel, ce n'est pas de son physique que Kalrug tire son réel charisme, plus magnétique que  facilement explicable.

Corps et visage

Elancé, svelte et musclé, comme il convient à ceux de sa trempe.
Son visage, la plupart du temps dissimulé sous une épaisse capuche, exprime fermeté et résolution, sa détermination il n'en fait pas mystère.
Cheveux noirs , traits taillés à la serpe, barbe noire, bien que plutôt grisée à présent, bien taillée et peu abondante.

Signes distinctifs

On se doit de citer son fidèle compagnon : une sorte de  furet volant, qui se montre parfois un peu trop bavard au goût de son maitre, et qui s'est auto baptisé Farfou (nom qui désole Kalrug au demeurant), de plus il est agile de ses mains, il ne manque ainsi aucune opportunité de faire des siennes...

Il est à signaler que certaines rares personnes semblent penser, étonnamment sans certitude, que Farfou a trouvé la mort dans une de ses innombrables aventures.
 Si c'était le cas cela pourrait signifier, soit qu'il manque une case à Kalrug qui semble le croire immortel, soit que Farfou l'a envouté et tous ceux qui l'approchent afin de se faire passer pour tel....

Toujours est-il que Kalrug fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger son fidèle compagnon.

A mesure que sa puissance a grandit, Kalrug a cherché à se rapprocher de ses origines draconiques.
Il peut à présent invoquer des dragons, se transformer en l'un des leurs, et, depuis peu, il en compte un pour l'épauler au quotidien: Lipso.

Tenue et accessoires

Il privilégie le confort et l'aisance, une simple étoffe épaisse, certes bien taillée, le recouvre presque entièrement.
Seule concession à la nécessaire protection contre les viles attaques physiques : un bouclier luisant de magie; pourtant Kalrug n'envisage pas de laisser une arme menaçante l'approcher suffisamment pour la tester.

Personnalité

Caractère

Sûr de lui et des ses capacités, il a souvent frisé l'arrogance.
Il sait pourtant, lorsque c'est son intérêt, se faire tout doux, tout miel, ou au contraire intimidant voire agressif.

Depuis qu'il a senti le besoin de remplacer l'ancien gouverneur Nozhaur, il s'est pris à son propre piège, et petit à petit en est venir à chérir sa communauté, il a clairement adouci son tempérament en conséquence.

Motivation

Accroitre sa puissance magique, même s'il n'en parle pas, il sait devoir l'augmenter dramatiquement pour se venger le moment venu.

Ses fonctions de dirigeant l'ont accaparé et en fait comblé: il y a trouvé sa place, il aime se rendre utile aux autres, il en est le premier surpris.

Sa récente défaite face à un nouveau venu ne l'a pas laissé de marbre, il hésite encore mais estimant que ce dernier n'a clairement pas sa place au Conseil il va tenter de le destituer, pas forcément pour redevenir Ambassadeur.

Relations

Kalrug juge tous et toutes à l'aune de son intérêt, tel un professionnel zélé.

Loyal à lui même, il s'est rarement déçu.

A son égocentrisme il a dorénavant largement substitué l'intérêt de la Compagnie.

Logique, pondéré et rationnel, il attend de ses compagnons qu'ils le soient également, en ce cas ils trouveront en lui un allié efficace et fiable.

Il à ainsi coutume de chercher l'intérêt du groupe, puis de la communauté, la plupart du temps il a constaté que c'est encore le meilleur pari à long terme.

Histoire

Origine

Avant sa destruction subite, due à un Efreety esclavagiste avide du nom de Zilan, son village de naissance était situé à l'entrée d'une caverne gigantesque, antre d'un dragon rouge depuis longtemps disparu.
Les habitants se targuaient d'avoir un lignage draconique, pourtant depuis des générations les preuves manquaient.
Kalrug en apporte une magistrale.

Il fut donc déporté, comme tous les siens, dans une gigantesque caverne sous un volcan.
Toute sa famille: parents, sœurs et frères  moururent en chemin, ou au cours des dures années qui suivirent.
Seule sa volonté de fer lui permit de survivre.
Il fit le reste de son difficile apprentissage en semi esclave, auprès d'un Ifrit plutôt paternaliste, nommé Uleq, qui en fit son favori, outre l'Ignan il lui apprit les rudiments de la sorcellerie.

La soif de connaissance de Kalrug ne connut bientôt plus de limite... 
Il étudia la magie arcanique, mettant à profit la formidable puissance contenue dans son sang draconique.

Il fut bientôt assez fort pour s'enfuir, mais ne le fit pas: une réelle affection pour Uleq l'en empêchait.
Aussi quand celui-ci tint tête une fois fois de trop à Zilan et que l'Efreety sans l'once d'une hésitation le tua d'atroce manière 'Pour l'exemple' comme il le dit...   Kalrug jura sa perte en silence, il n'était pas de taille et le savait.

Dès le lendemain il s'enfuit, résolu à revenir un jour.


Sa première étape dans ses recherches de puissance l'amena à forger un lien , un pacte en fait, avec un furet particulièrement malin.

Ne connaissant le monde que par les histoires des esclaves venus de nombreuses contrées différentes, il résolut de multiplier les occasions de rencontres et de voyages: ainsi il approcha la Société des Eclaireurs et en devint un membre assidu.

  Pathfinder Society - Horizon Hunters  


Puis il s'intéressa aux invocations, un peu trop sans doute, car si les animaux et les morts-vivants semblaient raisonnablement obéissants, ses premiers élémentaires faillirent l'envoyer au trépas.

Il se réveilla proche d'une étrange Pierre, aux pouvoirs manifestes.

Ravelien

A son arrivée à la Vallée, il n'a pas été long à se faire de nombreux amis, il a le contact facile pour cela.

Une mission a marqué ses débuts: alors que les 'ennemis' avaient fait preuve de clémence lorsque le groupe était à sa merci, et que Kalrug parlementait avec bon espoir de trouver une issue favorable; Nozhaur le Gouverneur d'alors, champion d'Asmodéus, sans sommation a attaqué, il s'est séparé du groupe et a laissé sans protection les fragiles casters et ranger.

Le combat qui en a suivi aurait du voir la totalité des aventuriers, à l'exception peut-être de Nozhaur, mourir, tant les conditions étaient défavorables.

Seule la 'pitié' des ennemis décidément cléments, leur valut la vie sauve.

Les explications embarrassées de Nozhaur n'y firent rien: il avait définitivement perdu la confiance de Kalrug.

Lorsque bien plus tard, Nozhaur menaça tous ceux de la Vallée d'invoquer des diables, grâce à une dague maudite, si on voulait la lui prendre, le sang de Kalrug ne fit qu'un tour.

Il fit alors campagne pour démettre Nozhaur de ses prérogatives, et devint ainsi le dernier Gouverneur de la Vallée, largement élu face à un Nozhaur déchu, que l'on ne vit plus guère ensuite.


Arrivé à Port-Enigme, dernier à avoir franchi le portail vivant, il a naturellement repris sa lourde fonction, et a été à nouveau élu, premier Ambassadeur de la Compagnie Ravellienne.

Kalrug regrette de ne plus avoir eu l'occasion de travailler ses contacts anciens de la Société des Eclaireurs, il faut reconnaitre que son séjour à la Vallée ne l'y a pas aidé.

Afin d'encourager encore davantage la guilde par ses relations utiles, et maintenant en Golarion à nouveau, il étudie la possibilité d'ouvrir le premier bâtiment de la Société à  Port-Enigme.

Sa récente défaite électorale va lui en laisser l'opportunité...

Card image
Race
Human
Genre
Male
Lieu de Naissance
Village détruit, proche de Skelt en Nirmathas
Taille
175
Poids
75
Peau
Très pâle
Cheveux
Noir profond
Yeux
Noirs