Royaume de Dras

Situation générale

résumé

Le Royaume de Dras est un pays méritocratique et pieux encerclé par les ennuis mais qui arrive à survivre en prônant le respect de l'ordre et de la bienveillance. Des familles ducales se partagent la gestion des territoires alors que le pays et la capitale sont sous la direction du Roi. Ils semblent faire de plus en plus appel aux Raveliens concernant des problèmes à leurs frontières qu'ils n'ont pas envie de régler par eux-même.

géographie

Au nord des Monts Pierreux, là où la rivière Aloren sort des hautes montagnes pour continuer de s’écouler dans le Plateau du Storval, se trouve une grande ville nommée Dras. Vestige de l’époque de Xin, cette place forte qui ressemble à un gigantesque bastion a été fondée sur les ruines d’une forteresse thassilonienne. Certains disent même qu’elle n’aurait jamais été en ruine et que ses occupants sont de véritables descendants des thassiloniens, ayant hélas oublié avec le temps la grandeur de leurs ancêtres. La cité est placée entre deux monts abruptes qui lui offrent une protection naturelle, renforcée par un haut mur de pierre protégeant l'Est.

Au Nord et au Sud de la capitale se trouvent des montagnes aux sommets pouvant atteindre les nuages, et peu de gens s’aventurent là bas. Outre les géants, les orques, les gnolls et autres gobelins qui ont pu s’installer dans ses régions inhospitalières, il est aussi parfois fait mention de monstres innommables ou de dragons, aussi voyageurs comme villageois s’en tiennent à l’écart Seuls quelques patrouilleurs d'élites veillent à l'évolution des situations en ces lieux. A l’Ouest se trouve le cour de la Rivière Aloren qui longe les quelques terres fertiles de la région, c’est là que se trouvent les quelques fermes qui nourrissent le Royaume de Dras, mais aussi et surtout les nombreux villages de pêcheurs. On y trouve également le Bois-Guetteur que les chasseurs de la région connaissent bien, la bordure Nord tout du moins. Riche en victuailles, cette forêt n’en reste pas moins mystérieuse, curieuse, cruelle et dangereuse. Même l’armée drassienne évite d’y mettre les pieds et seule une unité d’élite a le droit de s’enfoncer en ces bois, en cas de problème majeur. Enfin, à l’Est s’étendent les plaines et collines rocheuses du Plateau du Storval où ne règnent que le chaos et la destruction. Si les créatures des montagnes se tiennent relativement à l'écart de la cité et ne posent que rarement des soucis, la haute muraille de la capitale Dras doit subir régulièrement des assauts de diverses créatures, clans ou tribus venus de ce terreau de l’anarchie, et ils ne sont pas exempt de puissance magique.

informations générales

Le pays et sa direction se rapprochent d'une pensée où les lois priment et où être altruiste est une vertu, bien que certains dirigeants se soient parfois montré moins cléments ou plus arbitraire que d’autres au fil des siècles. Le royaume dispose donc de nombreux temples dédiés à certaines divinités, dont les plus vénérés sont Iomédaé, protectrice des lieux, Sarenrae, Pharasma, Shélyn, Irori, Nethys ainsi que Lissala. Il faut comprendre que les arts, le savoir et la magie sont des aspects importants de la vie dans ce petit royaume et la recherche concernant les ruines thassiloniennes dirige la vie de tous. Hors des murs, les villageois ont de nombreux autels à Erastil, Gozreh, Desna et Milani. Les autres divinités ne sont pas représentée, pas même Abadar ou Calistria, mais il n’est pas interdit de les vénérer chez soi si cela ne porte préjudice à personne (Notamment Torag). Le culte de divinité ou entité foncièrement mauvaises, comme Rovagug ou les démons, sont punis par la loi s’ils sont découvert.

Le pays est une Monarchie élective absolue. Le Roi est élu par et parmi les membres de la famille Ramandar quelques jours après la mort du souverain. Il a alors tous les pouvoirs sur le royaume, ses sujets, et les duchés vassaux. Les Ducs suivent le même schéma, chacun d'eux étant élu par et parmi leur famille respective. Ils obtiennent la gestion des affaires et des territoires de leur famille et ne doivent rendre de compte qu'au Roi. Bien que la religion prenne une part importante de la vie des drassiens, elle n'a pas sa place dans la politique, et un monarque n'a nullement besoin d'être accepté par tel ou tel clergé.

géopolitique

Le Royaume de Dras n’a jamais cherché à échanger avec l’extérieur se satisfaisant de sa condition et survivant sans peine malgré le manque de marchands, mais a toujours accueillit les voyageurs, notamment les nombreux aventuriers cherchant à explorer le Plateau su Storval ou le Morbhad Leigh. Les étrangers sont en général assez surveillé par la garde militarisée drassienne et ils n’ont pas accès à tous les quartiers de la ville, notamment les plus aisés et le palais, mais sont libre pour le reste d’agir à leur guise. Si la ville ne cherche pas à commercer avec l’étranger, c’est parce qu’ils ont tout ce dont ils ont besoin sur place, cependant ceux qui viennent de l’extérieur y trouveront le nécessaire à la survie et à l’exploration. Les humains sont majoritaires dans le royaume, mais on peut facilement y trouver des elfes, nains, halfelins et gnomes. Quelques autres races sont parfois visibles dans la capitale pour peu que l'individu sache se tenir, comme des orques ou des tieffelins, mais ce genre de "monstre" ne sont pas apprécié dans les milieux plus ruraux où la milice est souvent limitée et faible.

Détails

organisations

La cité et ses environs sont sous la juridiction du Royaume de Dras, dirigé par la famille Ramandar depuis des générations, mais scindé en quatre duchés de familles nobles que sont les Serdrin, Azram, Starfuj et Bordhail. Leur histoire est complexe, pleine de passation de pouvoir, de meurtre et de trahison, mais quoi qu’il arrive, le pouvoir est toujours resté dans les mains d’un Ramandar. Ceux qui aspirent donc à obtenir du pouvoir ou des richesse cherchent donc à obtenir les faveurs des Ramandar, par le mariage souvent, mais il existe bien d’autres façons d’attirer leur attention.

La Chantrie est le nom donné au clergé qui s'occupe des temples de la ville. En effet, les prêtres ne servent pas un dieu unique, mais l'ensemble de ceux présent et toléré par le royaume.

Il semble que les soldats drassiens soient rompu au combat et possède un armement complet composé d'un écu, d'une lance, d'une épée bâtarde et d'une armure de leur choix. Ils ont obligation de porter le tabard lors de leurs fonctions, affichant ainsi le drapeau de leur pays, leur grade et la famille noble qu'ils représentent. Ils sont parfois accompagnés par de grand tigre capable de servir de monture pour certains.

Il semblerait qu'une unité militaire d'élite existe mais peu de choses peuvent être entendu concernant cela.

Dras n'entretient aucune relation officielle avec l'extérieur, étant étroitement cerné par de nombreux ennemis. Cependant il existe une guilde de marchand, les Plumes de Moineau, qui sans vraiment avoir de lien avec le pays fait régulièrement des affaires avec eux. Ils viennent d'eux-même, faisant fi du danger du voyage, et finisse toujours par revenir quelques mois plus tard avec de nouvelles bonnes affaires pour habitants.

histoire

Si l'histoire du Royaume de Dras est difficile a retracer, tout le monde s'accorde à dire qu'il s'agit d'un vestige de l'ancien Empire du Thassilon. De fait c'est un royaume qui a émergé lors de sa chute, prenant le contrôle de ce qui était autrefois une région prospère. Nul ne sait exactement ce qu'a bien pu vivre ce pays pendant des siècles, mais il est toujours debout, faisant face du mieux qu'il puisse contre les nombreux assaillants qui cherchent à en pénétrer les murs.

lieux

Le premier lieu intéressant est la grande bâtisse au flanc Nord de la capitale que l'on appelle le Palais d'Hiver. La structure, comme le reste de la ville, rappelle les ruines thassilonniennes, mais ici en bon état, ou au moins entretenu du mieux possible. C'est le lieu de résidence de la famille dirigeante Ramandar qui y réside dès qu'ils n'ont aucun déplacement à faire. Le Palais semble avoir un nombre infini de chambres et de pièces de vie qui servent souvent aux réceptions somptueuses. On y trouve également le grand temple de l'Héritière appelé le Sanctuaire de la Vérité. C'est là que sont effectués les rites lors des fêtes et des jours saints.

Au pied du Palais d'Hiver et encerclant presque entièrement ce dernier se trouve le quartier noble, aussi appelé la Haute-ville. Il se trouve surélevé par rapport au reste de la ville, donnant l'impression qu'on peut voir toute celle-ci depuis les maisons nobles. On y trouve de nombreux manoirs et grandes maisons richement décorée, mais elles ne sont pas les lieux de résidence des Ducs, ces derniers possédant leurs propres palais sur les terres qu'ils administrent. C'est le quartier qui dispose du plus grand nombre de serviteurs et de gardes militarisés que le reste de la ville. Le quartier est entouré d'une muraille qui sert de protection au cas où le Mur à l'Est tomberait, mais également à réguler les allées et venues. Il est interdit aux étrangers d'y pénétrer.

On trouve également à la Haute-ville l'Académie de magie, qui ressemble à une grande cathédrale de 3 étages. Des mages et érudits y étudient toutes sortes de choses concernant le monde et la magie. Les apprentis sont ceux qui apprennent, et les professeurs ceux qui enseignent, et il n'est pas rare d'être apprenti dans un domaine et professeur dans un autre. Les plus grands Diplômés de l'Académie constituent une élite très respectée dans le royaume. L'Académie est sous la direction d'un Archimage, désigné tous les 5 ans par le roi.

Vient ensuite le quartier populaire, la Basse-ville. On y trouve là le plus gros de la population, artisans, serviteurs et marchands, ou plutôt "colporteurs" car le pays n'échange pas avec l'étranger. On y trouve autant de boutiques et marchés que de tavernes, mais également des artistes en tout genre, peintres, sculpteurs, acrobates, chanteurs, danseurs et autres amuseurs, qui se mêlent aux cris des bazars et étals disséminé dans le quartier, donnant une ambiance festive. Seul Le tuyau est plus calme, le nom donné aux quais sur l'Aloren, où les dockers et les marins d'eau douces sont souvent trop occupé pour se permettre de profiter du spectacle d'un jongleur.

Un grand pont sépare la Basse-ville en deux parties, l'Aile du Dragon. Si le gros de cette partie de la ville ressemble grandement au reste du quartier populaire, il est une zone que l'on appelle Sombrerue, où se rassemblent les laissés-pour-compte. Ils s'y entassent et vivent dans des taudis plus miteux qu'une tente séculaire. La Chantrie vient régulièrement fournir de la nourriture pour leur survie sans grand effet en réalité.

Créateur
Kazumalice
Noms Alternatifs
Dras
Personnages importants
Zael Ramandar
Communautés importantes
Famille Ramandar , Duché de Serdin , Duché d'Azram , Duché de Bordhail , Duché de Starfuj
Catégories du monde